• Feuille de cerisier

     Inscription AutoSSSLes nouvelles hebdo' de l'asso' !

    Drac Nature, le bloc-notes                                                                                                                                         

    Inscription AutoSSS 

    • Autostop Solidaire : les dépliants sont arrivés ! Nous comptons sur vous, chers adhérents ou sympathisants, pour les diffuser dans vos communes : à la mairie, chez les commerçants, auprès de vos amis, dans les lieux publics, et partout où bon vous semblera (dans la limite de ce qui est autorisé, bien entendu...). Merci de passer au local pour les récupérer.

     

    • Autostop Solidaire suite : pensez à venir vous inscrire à partir du 30 MAI (pas d'erreur cette fois). On vous rappelle qu'il faut venir avec permis de conduire (pour les transporteurs), et carte d'identité ou attestation de domicile ; attestation d'assurance Responsabilité Civile ou d'assurance du véhicule ; une photo d'identité. En échange, vous récupérerez : une carte et n° d'inscription, un n° d'appel SMS (pour la sécurité), un autocollant pour la voiture et un sac de reconnaissance pour le stop. Les 25 premiers inscrits gagneront un pot de confiture !

    • Recherchons photos sur les zones humides, pour  illustrer les Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotopes. Il peut s'agir de vues d'ensemble, d'oiseaux, de plantes. Pensez bien à préciser le lieu où a été prise la photo !

    • Nouveau blog : avec la collection complète des feuilles hebdo, les dernières nouvelles d'Autostop Solidaire, et tout et tout... http://dracnature.eklablog.fr 


     Faut qu'on s'bouge                                                                                                                                                                                   

    Pas moyen de s'ennuyer ces jours-ci !!!

    • Deux Ateliers compostage les 30 et 31 mai

    Le lundi 30 mai à 17h30, c'est à Villars St Christophe devant la salle associative ; et le mardi 31 mai à 18h, c'est à Nantes en Rattier chez Mme Stieven, hameau du Freynet.  Organisé par Trièves Compostage, mandatée par le Sictdm. Plus d'info au 04 76 34 74 85.

     

    • « Octopoutz Oléocène », le mercredi 1er juin 

    Dans le cadre de la Fête de la Transition (cf plus bas), Trièves en Transition se propose d'ériger un «monument » dédié au pétrole à partir de tous les objets à base de pétrole qu'on aura déposés avant le 31 mai minuit devant la salle des Sagnes à Mens. « L'oeuvre » sera réalisée le mercredi 1er juin : les amateurs d' « arts plastiques » sont bienvenus pour donner un coup de main !

     

     

    • Autoconstruction écolo, du 30 mai au 3 juin

    Toujours dans le cadre de la Fête de la Transition, l'association Pour Bâtir Autrement propose 5 jours d'apprentissage encadré à St Sébastien, sur un chantier de maison en paille selon une variante de la technique du GREB. Ces « chantiers encadrés » sont un intermédiaire entre le chantier participatif et la formation : on se familiarise avec certaines techniques par la pratique. Prix : 50 € par jour, repas de midi compris.
    30 et 31 mai : mettre en oeuvre un dallage en plâtre (encadré par Alain et Olivier de l'URM). 1er et 2 juin : isoler des murs en bottes de paille (avec les maîtres d'oeuvre du chantier)
    3 juin : fabriquer et appliquer un enduit chaux/chanvre (intervenant
    de PBA)

    • Fête de la Transition Après-pétrole du 3 au 5 juin, dans le Trièves. Le pétrole facile et bon marché, c'est fini. Mais la vie en 2050 ne sera pas forcément moins agréable que le présent : c'est Trièves en transition qui le dit, et qui invite à fêter cela tous ensemble !

    Tout est là : http://trieves.transitionfrance.com/

     

     

    • Initiation/Etude de la biologie subaquatique du lac de Laffrey, les 4 et 18 juin, ouvert aux non plongeurs. Le but est de faire le tour du lac d’ici novembre 2011. S'inscrire au 04 76 81 33 59. Le RDV est à 10 h à la nouvelle base de plongée, amenez un pique-nique si vous restez l’après-midi. Fin d’activités à 18 h.

    Déroulement de la journée :une ou plusieurs palanquées explorent les rives à une profondeur de 3 à 10 m. Ceux qui le souhaitent peuvent accompagner avec palmes, masque et tuba. Quand une zone de plantes aquatiques est repérée, remontée à la verticale pour repérage au GPS. Des photos ou un petit bout de la plante peuvent être remontés pour identification.

    Une équipe de surface en kayak suit les plongeurs et repère les coordonnées sur des fiches. Il faut au minimum 2 plongeurs, plus 1 ou 2 personnes sur les embarcations.

    Faune subaquatique : les zones à écrevisses peuvent être repérées en même temps que les herbiers. Les poissons et la petite faune subaquatique observés sont notés également.

    Matériel disponible :plusieurs kayaks monoplaces, et un biplaces. 2 GPS avec sacs étanches, plusieurs appareils photos avec caissons étanches, mini-guide de détermination, guides plus complets de la faune et de la flore des eaux douces ….

     

    • Journée départementale de yoga le samedi 18 juin 2011, au complexe sportif de La Mure. Ateliers d'1h30 ou 2h, animés par des professeurs diplômés de pusieurs écoles et ouverts à tous , débutants ou pratiquants. Thème de cette année : "Retrouver son rythme". Organisé par l'Union des enseigants de yoga de l'Isère  et le Foyer pour tous de la Motte d'Aveillans.

      Plus d'infos sur http://yoga.isere.free.fr/ 



    Sexisme                                                                   
                                                                       

    A l'initiative de Osez le féminisme, la Barbe et Paroles de Femmes est lancé un appel : « Sexisme : ils se lâchent, les femmes trinquent » qui peut être signé sur http://www.osezlefeminisme.fr/article/sexisme-ils-se-lachent-les-femmes-trinquent

     

    « Depuis une semaine, nous sommes abasourdies par le déferlement quotidien de propos misogynes tenus par des personnalités publiques, largement relayés sur nos écrans, postes de radios, lieux de travail comme sur les réseaux sociaux. Nous avons eu droit à un florilège de remarques sexistes, du « il n’y a pas mort d’homme » au « troussage de domestique » en passant par « c’est un tort d’aimer les femmes ? » ou les commentaires établissant un lien entre l’apparence physique des femmes, leur tenue vestimentaire et le comportement des hommes qu’elles croisent.

    Nous sommes en colère, révoltées et révoltés, indignées et indignés.

    Nous ne savons pas ce qui s’est passé à New York samedi dernier mais nous savons ce qui se passe en France depuis une semaine. Nous assistons à une fulgurante remontée à la surface de réflexes sexistes et réactionnaires, si prompts à surgir chez une partie des élites françaises.

    Ces propos illustrent l’impunité qui règne dans notre pays quant à l’expression publique d’un sexisme décomplexé. Autant de tolérance ne serait acceptée dans nul autre cas de discrimination.

    Ces propos tendent à minimiser la gravité du viol, tendent à en faire une situation aux frontières floues, plus ou moins acceptable, une sorte de dérapage. Ils envoient un message simple aux victimes présentes et futures : « ne portez pas plainte ». Nous le rappelons : le viol et la tentative de viol sont des crimes.

    Ces propos prouvent à quel point la réalité des violences faites aux femmes est méconnue. De la part d’élites qui prétendent diriger notre société, c’est particulièrement inquiétant. 75 000 femmes sont violées chaque année dans notre pays, de toutes catégories sociales, de tous âges. Leur seul point commun est d’être des femmes. Le seul point commun des agresseurs, c’est d’être des hommes.

    Enfin, ces propos font apparaître une confusion intolérable entre liberté sexuelle et violence faite aux femmes. Les actes violents, viol, tentative de viol, harcèlement sont la marque d’une volonté de domination des hommes sur le corps des femmes. Faire ce parallèle est dangereux et malhonnête : ils ouvrent la voie aux partisans d’un retour à l’ordre moral qui freine l’émancipation des femmes et des hommes.

    Les personnalités publiques qui véhiculent des stéréotypes qu’on croyait d’un autre siècle insultent toutes les femmes ainsi que toutes celles et ceux qui tiennent à la dignité humaine et luttent au quotidien pour faire avancer l’égalité femmes – hommes. SIGNEZ L'APPEL ! »



    Nucléaire                                                                                                                                     



    •  Tchernobyl bis repetita ? La CRIIRAD publie ce jour la carte qui prouve que la France a été contaminée par l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima daiichi dès le 22 mars 2011 :

    - les masses d’air contaminé sont arrivées 2 jours avant la date indiquée par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) ;

    - elles ont affecté les trois quarts de la France (et non pas le seul sommet du Puy-de-Dôme) ;

    - l’activité de l’iode 131 particulaire était plus de 20 fois supérieure à celle annoncée pour le 24 mars.

    Ni l’IRSN, ni les grands exploitants du nucléaire, ne pouvaient l’ignorer. Omission involontaire (mais invraisemblable) ou délibérée… mais dans quel but ? La CRIIRAD a saisi le Premier ministre et le président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire d’une demande d’enquête sur la chronologie des faits et les différents niveaux de responsabilités.

    NB :en France, selon les mesures réalisées par la CRIIRAD, les niveaux d’iode et de césium radioactifs sont restés suffisamment faibles pour ne pas nécessiter de protection contre le risque d’inhalation. C’est la consommation d’aliments sensibles (légumes à feuilles, lait et fromage frais) qui constitue la principale voie d’exposition à la radioactivité. Les niveaux de contamination sont restés très faibles mais autant éviter de trop consommer d’aliments à risque et d’utiliser l’eau de pluie pour l’alimentation.

    Plus d’information : http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon_bis/sommaire.html



    • Sécheresse : fort risque de black-out nucléaire cet été

    Infos de Stephane Lhomme (ancien de sortir du nucléaire) à lire sur http://observ.nucleaire.free.fr/DOSSIER-SECHERESSE-BLACK-OUT-NUCLEAIRE-ETE-2011.pdf

    La sécheresse exceptionnelle qui sévit déjà menace le parc nucléaire français d'un véritable black-out cet été : 44 des 58 réacteurs nucléaires français sont en bord de rivières et risquent donc de devoir être arrêtés.

    Comme démontré lors des étés 2003, 2005 et 2006, la sécheresse ou la canicule peut contraindre EDF à arrêter de nombreux réacteurs, avec un risque de black-out électrique. Un accident nucléaire grave est aussi possible : même arrêté, un réacteur doit être refroidi et une fusion de cœur peut se produire si le débit d'une rivière est trop bas pour assurer ce refroidissement minimal. La situation est encore plus critique depuis la fermeture en Allemagne de 7 réacteurs suite à la catastrophe de Fukushima. En effet, contrairement à ce qui est souvent prétendu, c'est la France qui est importatrice nette d'électricité depuis l'Allemagne, et ce en continu depuis 2004. De fait, que ce soit cet été du fait de la sécheresse, ou l'hiver prochain lors des fortes pointes de consommation que connaît la France du fait de la politique absurde du chauffage électrique, l'Allemagne ne pourra plus sauver la France nucléaire.

    « Autosss qu'est-ce que c'est ?Inscrivez-vous par correspondance ! »