• Feuille de Châtaigner

    Feuille de Châtaigner

    Dicton pour le jour d'après:

    "Pour ne pas prendre de châtaigne
    éteins tes veilles et débranche les transformateurs électriques (ordi, MP4, Chargeurs divers)
    c'est bon pour le porte monnaie et le climat! "                                                                                  

    Drac Nature, le bloc-notes  : Des activités pour tous                                                               

    • L'étude biologique sub aquatique du lac de Laffrey se poursuit, avec des découvertes intéressantes.
      3 sorties restent ouvertes à tous
      en plongée bouteille, palme masque tubât (PMT pour les intimes) ou kayak (selon le degré "d'hydrophyllie" personnel de chacun ) les :
      • Samedi 5 novembre à 14h
      • Dimanche 6 novembre à 14h
        pour vous inscrire, cliquer ici.http://doodle.com/m5qq8syw7arvndba

        Gilbert peux amener le kayak s'il y a des personnes intéressées.
        c'est très facile à manier, insubmersible et le tour de kayak est gratuit...
        profitez-en, de nos jours il n'y a pas grand chose de gratuit... Plus de renseignement : 04.76.81.33.59
        on peut monter à 1, 2 , 3 adultes ou 2 adultes et 2 enfants.
        Pour tout savoir sur les sorties biologie de Laffrey et voir des photos ...(y'a même une méduse d'eau douce), cliquez ici et ici
    • Dimanche 6 novembre matin pour le comptage oiseaux d'eau. L'hiver, les oiseaux reviennent se mettre au "tiède" chez nous, d'autres ne fond que passer... alors ne les loupons pas. Apportez vos jumelles et un petit quelque chose de chaud. Gratuit.
      Rendez-vous à 9H00 à la poste de La mure.

    • Mardi 15 Novembre, 19h: 1ere séance du Cycle d'initiation à la botanique, pensez à vous inscrire,
      Pour celles et ceux qui souhaitent acquérir les bases permettant de déterminer les plantes. Deux premières séances en salle pour comprendre la classification, apprendre à utiliser une clé de détermination, une flore... avant d'aller sur le terrain au printemps...au local de DRAC NATURE cliquer ici pour voir le plan
      Gratuit
    • La Semaine Nationale de Réduction des Déchets se déroulera du 19 au 26 Novembre 2011.
      Nous recherchons des bénévoles pour nous aider à préparer une ou plusieurs animations grand public (préparer une exposition, présenter cette exposition, diffuser l'information...). Merci de votre action et disponibilité pour nous aider à rester présent sur le terrain de la sensibilisation pour tous. Contacter Corinne 04 76 81 36 76
    • Nous vous invitons à faire un petit tour sur le Blog :  http://dracnature.eklablog.fr/
    • Nouvelles de l'AMAP sur le plateau matheysin : Déjà près de 20 personnes se sont montrées intéressées par un projet d'AMAP, Je rappelle que cette démarche est plus qu'un simple achat de légumes et autres produits fermiers. Le groupe de consommateurs définit, avec les producteurs, les modalités de prix et de livraison. Tout cela reste à préciser dans un travail de maturation que nous pourrons démarrer lors d'une prochaine réunion  autour du 15 décembre. Aussi, si vous êtes tentés, faites-vous connaître par mail ou téléphone à l'association. Contacter Corinne 04 76 81 36 76
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

    TAMTAM LOCAL de Drac Nature:                                                                                                                                                                                                                                                             
    • Le Syndicat d'Aménagement du Trièves,
      en partenariat avec l'AGEDEN,
       

      vous invite à la visite d'une maison basse consommation d'énergie :
          

      - maison bois poteaux-poutre
      - isolation : blocs de chanvre, paille en toiture, double et triple vitrage
      - cuisinière fourneau bouilleur
      - chauffe-eau solaire
      - récupération des eaux pluviales

      Samedi 19 novembre 2011 à 14h00 ou 15h30
      à Saint-Martin-de-Clelles

    AGEDEN
    Le Trident - Bâtiment A
    34 avenue de l'Europe
    38100 Grenoble
    Tél : 04 76 23 53 50 / Fax : 04 76 23 53 51
    infoenergie@ageden.org
    http://www.ageden.org

     DRAC NATURE  fédéré à la FRAPNA et à la FNE alerte                                                                                                                                                                                                             

    • La réduction de la consommation d’énergie en France est-elle une priorité ?
     

    Après quatre mois de participation à la table ronde sur l'efficacité énergétique, FNE jette l'éponge. Explications et analyse

     

    S’inscrivant dans le prolongement d’une étude pilotée par la DGEC* montrant clairement que la France n'est pas dans la bonne trajectoire énergétique pour tenir les engagements de 2020, la table ronde « efficacité énergétique » devait être, selon FNE, l’occasion de conforter les engagements pris lors du Grenelle de l’environnement et de dégager des financements pour un programme massif d’isolation du bâti ancien. FNE était donc prête à contribuer à un programme ambitieux de réduction des consommations d’énergie.

     

    L'efficacité énergétique : j'y pense et puis j'oublie...

     

    L'efficacité énergétique et la réduction des consommations ne sont pas des thèmes qui font recette, ni en France, ni en Europe. Les objectifs sont loin d'être tenus. D'ailleurs, l'Union Européenne n'a pas rendu obligatoire les 20% d'amélioration de l'efficacité énergétique, contrairement aux 20% sur les GES et les énergies renouvelables. Pour la ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet, il s'agissait donc d'essayer d'en faire parler, voire d'arriver à mettre en œuvre quelques unes des multiples propositions en souffrance, ce qui sera probablement le cas. Des mesures intéressantes ont été proposées par la table ronde mais, pour FNE, il manque l’essentiel, la colonne vertébrale de l’ensemble, la volonté politique forte. Ainsi, le fait que les enseignes lumineuses ne soient pas interdites entre minuit et cinq heures du matin témoigne bien de cette absence de cohérence. Et il faut sans doute chercher le manque de volonté politique ailleurs qu’au ministère de l’Ecologie…

     

    Une autre ambition

     

    FNE avait une autre ambition pour cette table ronde. Pour Bruno Genty, président de France Nature Environnement : « Nous y sommes allés avec la volonté de soutenir que la réduction des consommations est un enjeu fondamental pour l'avenir. A ce titre, nous demandions que le grand emprunt (programme « investissements d’avenir ») finance massivement les investissements pour les économies d'énergie, en particulier dans le bâtiment. Hélas, nous avons bien vu la déclaration de 1 milliard d'euros pour le nucléaire, mais rien d’équivalent pour l'efficacité énergétique. ». Pourtant, en période de risque de récession, un tel investissement permettrait d’investir aujourd’hui pour réduire les dépenses énergétiques de demain mais aussi de créer rapidement des emplois dans le bâtiment et l’artisanat.

     

    Changer de refrain et changer d'ère

     

    Pour Maryse Arditi, pilote du réseau énergie de FNE : « la plupart des hommes politiques et des décideurs économiques sont toujours dans la même optique : penser production avant utilisation, offre avant demande, avec un discours récurrent : « les économies d'énergies, c'est important, il faut en faire, mais cela n'empêchera pas la demande d'énergie d'augmenter, donc occupons-nous d'abord de satisfaire la demande et la production ». »

     

    Pour FNE, il est grand temps d’investir pour l’avenir en s’engageant résolument dans la réduction des consommations d’énergie.

     

    DGEC* : Direction Générale de l'Energie et du Climat

     

     

    Télécharger ce communiqué en format PDF.

    • Pesticides : FNE sonne l’alerte
    Mercredi, un point d’étape sur la mise en œuvre du plan Ecophyto 2018 a été réalisé lors du Comité national d’orientation et de suivi, inauguré par le Ministre de l’agriculture. Inquiète de l’absence de réduction de l’usage de pesticides depuis 2008, FNE demande d’activer des leviers supplémentaires pour obtenir des résultats.

     

    Pas de baisse de l’usage des pesticides
    Alors que l’objectif du plan Ecophyto est de réduire de moitié l’usage des pesticides d’ici 2018, et que des moyens considérables sont consacrés à la formation des agriculteurs et à la mise en place de réseaux de fermes de référence, l’utilisation de pesticides a légèrement augmenté entre 2008 et 2010 d’après les chiffres présentés par le Ministère de l’agriculture (+2,6% pour les traitements par pulvérisation et +7% pour les enrobages de semences).
    Pourtant, dans une étude appelée Ecophyto R&D publiée en 2009, l’INRA démontrait qu’il était possible de réduire de 30% l’utilisation des pesticides sans perte de revenu pour les agriculteurs.Pour Claudine Joly, en charge du dossier à FNE : « Trois ans après le démarrage du plan, la réduction de l’usage des pesticides aurait dû s’amorcer. Ce n’est pas le cas et c’est un très mauvais signal. »

      

    Obtenir les résultats

     

    Si certaines actions du plan Ecophyto ne font que démarrer et ne porteront leurs fruits que dans quelques années, FNE demande d’activer dès à présent des leviers efficaces pour amorcer une réduction de l’usage des pesticides et rappelle que les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés.La fédération demande aux coopératives et aux négoces agricoles de développer un conseil aux agriculteurs conduisant à une réduction de l’utilisation des pesticides.La fédération demande à la grande distribution et à l’agroalimentaire de revoir les cahiers des charges qui imposent aux agriculteurs des produits irréprochables.La fédération demande aux décideurs politiques d’intégrer les objectifs du plan Ecophyto dans la réforme de la Politique agricole commune (PAC). Pour Jean-Claude Bévillard, Vice-président de FNE en charge des questions agricoles : « Nous sommes tous engagés vers cet objectif de réduction. Il faut que tout le monde tire dans le même sens. »

    Télécharger ce communiqué en format PDF.

           La SELECTION : DRAC NATURE passeur d'info sur l'environnement, l'écologie et le Développement Durable                                                                                                                    

    • L'EXPLOSION de MARCOULE : la CRIIRAD dépose plainte contre l’exploitant 
      Explosion le  12 septembre dernier, sur le four de fusion des déchets radioactifs métalliques de la CENTRACO. Une installation nucléaire implantée sur le site de Marcoule, dans le Gard, et exploitée par la SOCODEI, une filiale à 100% d’EDF. L’explosion a coûté la vie à l’un des opérateurs ; un autre a été très grièvement brûlé.

    Le jour même de l’accident, les déclarations officielles se voulaient très rassurantes : aucun rejet radioactif dans l’environnement selon l’exploitant ; absence de contamination environnementale selon l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). Ce dernier était d’ailleurs catégorique : même en imaginant le rejet de TOUTE la radioactivité présente dans le four, les conséquences radiologiques seraient restées extrêmement faibles.

    Problème : les diverses déclarations n’étaient étayées sur aucune démonstration scientifique et la CRIIRAD découvrait très vite des contradictions dans les rares chiffres qui échappaient à la censure.  Le Procureur de la République avaient notamment indiqué à des journalistes qu’un débit de dose de 8,5 µSv/h avait été mesuré sur le corps de la victime (soit 50 à 100 fois le niveau normal). Ce rayonnement était émis par les projections de déchets métalliques. Or, si ces déchets sont aussi peu radioactifs que l’affirment l’exploitant et l’IRSN, il est impossible qu’ils puissent émettre un rayonnement aussi élevé.

    Confrontée à la désinformation et au secret, la CRIIRAD a saisi successivement les ministères, l’Autorité de sûreté nucléaire et le Procureur de la République (voir les courriers des 23 et 29 septembre 2011).

    Le 14 octobre dernier, le Conseil d’Administration de la CRIIRAD décidait de déposer plainte contre l’exploitant. L’objectif est double : pouvoir accéder à l’ensemble du dossier et faire sanctionner des dysfonctionnements déjà identifiés : incapacité à évaluer correctement la radioactivité des déchets (et donc les risques), défaut de protection des travailleurs (que ce soit vis-à-vis du risque radiologique ou du risque d'explosion), retard dans la mise en œuvre du confinement (plus d'1 h 40 de décalage entre l'explosion et la fermeture des fenêtres sur le site de Marcoule), non-respect des obligations d’information du public (1 mois et demi après l'accident, aucun des résultats qui pourraient démontrer l'absence de rejet n'a été publié et on est en droit de se demander ce que cela peut bien cacher).

    La plainte vise la SOCODEI et toute personne physique ou morale dont l’instruction établirait la responsabilité. Elle a été adressée hier à Monsieur Robert GETTI, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Nîmes. Vous pouvez la lire en cliquant ici

    • Le G20 - le sommet rassemblant les gouvernements les plus puissants du monde - se réunit demain pour discuter de la crise économique mondiale, et qui sponsorisent l'événement? Les banques et les entreprises!
    Aussi, rien d'étonnant à ce que le site du sommet - la ville de Cannes en France - soit totalement verrouillé, empêchant les citoyens d'y accéder alors que les PDG des banques et des grandes entreprises ont tous des cartes d'accès pour dire aux gouvernements ce qu'ils doivent faire.
    Les entreprises ont pris en otages nos gouvernements, bénéficiant de vastes plans de sauvetage financier tout en détruisant notre économie. Aujourd'hui elles achètent leur accès à un sommet qui pourrait décider de l'avenir financier d'une bonne partie du monde. Ensemble, nous pouvons persuader l'hôte du sommet Nicolas Sarkozy d'annuler le sponsonariat. Lançons un gigantesque appel citoyen capable de déclencher une tempête médiatique et qui forcera Sarkozy à mettre les entreprises "sponsors" dehors et à assainir le G20. Signez la pétition et diffusez-la largement:
      http://www.avaaz.org/fr/occupy_g20_fr/?cl=1362136036&v=10912
    La frontière entre les entreprises puissantes et des gouvernements responsables s'est brouillée considérablement. Les politiciens prennent l'argent des entreprises pour financer leurs campagnes, lancent des politiques qui les récompensent quand ils arrivent au pouvoir, puis trouvent des emplois très bien payés chez elles une fois leur mandat terminé. C'est de la corruption pure et simple.
    Or, la Société Générale, la banque française qui a reçu 12 milliards de dollars américains lors du plan de sauvetage il y a 3 ans, et qui a un intérêt direct et large dans la réponse de l'Europe à la crise de l'Euro - le principal sujet de ce sommet - a payé pour avoir son logo bien en vue comme soutien officiel. La Chambre du Commerce des Etats-Unis et ses homologues dans les autres pays sont invités à un confortable 'Sommet du B20' pour dire aux leaders ce qu'ils pensent.
    La seule façon d'obtenir des politiques qui protègent les emplois, s'attaquent à la spéculation et garantissent un avenir à chacun d'entre nous, c'est de rejeter fermement les lobbies et d'éloigner nos dirigeants des intérêts défendus par les entreprises. Indiquons au Président Nicolas Sarkozy et aux autres dirigeants que leur avenir dépend du rejet des sponsors aujourd'hui et d'un accord sur le refus de toute prise en otages des gouvernements par les entreprises. Signez la pétition et faites-la suivre à tout le monde:
    http://www.avaaz.org/fr/occupy_g20_fr/?cl=1362136036&v=10912
    La crise économique mondiale résulte de la cupidité et de la défense d'intérêts étroits. Mais lorsque les citoyens sont sous pression, ils peuvent agir ensemble d'une manière incroyable, comme on a pu le voir tout au long de l'année. De Wall Street à Londres et Melbourne, des dizaines de milliers de personnes occupent les villes -- nous pouvons rejoindre leur appel à des gouvernements responsables et au rejet de la mainmise des entreprises!
    Avec espoir et détermination,

    Alex, Maria Paz, Emma, Ricken, Morgan, Wissam et le reste de l'équipe d'Avaaz
    Pour limiter le changement climatique à une mesure encore, espérons-le, supportable, les pays industrialisés doivent d'ici 2050 abandonner presque complètement les énergies fossiles. Qu'est-ce que cela signifierait pour les Alpes ? Quels problèmes de durabilité une utilisation accrue des énergies renouvelables peut-elle entraîner ? Ces questions sont au centre du compact cc.alps " L'énergie face au changement climatique" de la Commission Internationale pour la protection des Alpes CIPRA. La CIPRA est convaincue que afin de pouvoir abandonner les énergies fossiles deux stratégies doivent être au centre des efforts : économiser l'énergie et améliorer l'efficacité des centrales. Dans le compact complet de 28 pages les différentes sources d'énergie sont analysées, ainsi que des solutions réussies présentées à l'aide d'exemples concrets.
    D'autres rapports de synthèse sur les thèmes de la protection de la nature, de la construction et de la rénovation, territoires autosuffisants en énergie, des transports et de l'aménagement du territoire, de l'agriculture sont disponibles en français à l'adresse http://www.cipra.org/fr/cc.alps/resultats/compacts.


    AutoStop Solidaire et Sécurisé, c'est parti ! Inscrivez-vous en Mairie ou par correspondance -> plus d'info ici !

    « La feuille de MyriophylleLa feuille de buis »

    Tags Tags : , , , ,