• L'aiguille de mélèze

    L'aiguille de mélèze

    La maxime de la semaine : créativité, inventivité et débrouillardise sont les trois mamelles du mieux vivre aujourd'hui.

     Drac Nature, le bloc-notes                                                                                                                                      

    • URGENT : ce vendredi 9 décembre, sauvons la ligne SNCF Grenoble -Veynes-Gap. Pour protester contre la suppression de trois trains sur cette ligne, pour affirmer l'importance de ce service public dans nos vies, nous vous invitons à prendre le petit-déjeuner dans le TER arrivant en gare de Grenoble à 8h12, avec un rassemblement convivial et revendicatif à l'arrivée du train. Apportons des thermos de café et de thé, des croissants et des pancartes pour nous exprimer ! A l'initiative d'un collectif d'usagers et de plusieurs associations. Renseignements : association.agv@gmail.com

    Les horaires et gares de départ : 7h12 Clelles - 7h28 Monestier de Clermont - 7h46 Vif - 7h49 St Georges de Commiers - 7h55 Jarrie Vizille - 8h03 Pont de Claix.

    • Ce lundi 12 décembre, Drac nature sera sur le marché de la Mure avec l'AGEDEN, qui tient un stand d'informations sur les économies d'énergies. Passez nous voir ! Sur le même sujet, on a assisté à une conférence organisée par la Communauté de communes du sud Grenoblois la semaine dernière. Les associations intervenantes : NégaWatt, qui a présenté ses 2 scénarios, pour sortir du nucléaire soit en 30 ans soit en 40 ans ; l'AGEDEN, qui travaille de plus en plus sur les gisements d'économies d'énergie, pour développer la sobriété énergétique ;  et Sauvons le Climat, dont le représentant a défendu "Claude Allégrement" le..... nucléaire ! 
    • mardi 13 décembre à 20h, salle du vestiaire du stade à La Mure : 2ème réunion pour une AMAP en Matheysine. A ce jour, une vingtaine de personnes se sont dites  intéressées. Chacun est invité à en parler autour de lui pour agrandir le cercle. La prochaine réunion sera importante car  l'AMAP ne pourra se constituer sans l'implication de ses adhérents, et bien du travail reste à faire pour la lancer au printemps 2012. Nous devons trouver des personnes "référentes" faisant le lien entre les producteurs et les adhérents, et parmi les candidats, nous devrons certainement choisir avec qui nous voulons passer un contrat de livraison. Alors retroussons nous les manches pour manger sain...! Un petit quelque chose à grignoter ou à boire ensemble sera le bienvenu !  C'est aussi ça l'esprit de l'AMAP!

    • Comptage d'oiseaux d'eau dimanche dernier : huit personnes y ont participé, sous la houlette de Bernard Bonafé, et ont croisé hérons, grèbes, et canards divers et variés. 

    • Drac Nature participe à la préparation du nouveau contrat de développement durable du territoire Alpes sud Isère de la Région Rhône-Alpes (le CDDRA) : ça se passe sous forme d'ateliers thématiques (transports, tourisme, agriculture, etc), où chacun peut apporter son grain de sel. Et au final, les axes de développement retenus orienteront les financements de la Région sur notre territoire pour les prochaines années. Si vous voulez y participer, contactez-nous ! C'est vraiment ouvert à tous les citoyens.

     

    • Des nouvelles du terril de Susville : Drac Nature est membre de la Commission Locale d'Information qui s'est mise en place pour suivre le projet de la société qui veut valoriser une partie de ce terril. Y participent également la mairie, la DREAL bien sûr, et Vent de poussières, une association de riverains qui sont opposés au projet.
    •  Mesurer les ondes électromagnétiques et la radioactivité dans sa maison : ce sera bientôt possible ! L'association  s'est en effet équipée d'appareils spécialisés, et deux bénévoles sont maintenant formés à leur maniement. On vous tiendra au courant des modalités d'utilisation du service, qui sera proposé très prochainement. Ceux qui sont intéressés peuvent déjà se signaler auprès de Xavier : 04 76 30 00 37, ou augustexavier@free.fr


      Le tam-tam local                                                                                                                                                    

    • vendredi 9 décembre à 20h au Centre culturel de Mens : Subterfuge & Pièces et Main d’oeuvre présentent "RFID : la police totale" ; un film de 28 minutes + débat contre la tyrannie technologique et l’avènement de la société de contrainte. Peu de gens encore, hors des laboratoires, des services vétérinaires et de logistique, connaissent lesRFID (Radio Frequency Identification), aussi nommées "étiquettes électroniques", "intelligentes", "smart tags", "transpondeurs", "puces à radiofréquences", "puces sans contact". Grace aux nanotechnologies, voici venu le temps du marquage électronique, universel et obligatoire.

    •  

      Le Cinéma Théâtre passe à la 3D !  Pour fêter l'évènement, les 17 et 18 décembre les 3 premières séances 3D sont proposées à 4€ (+ 1€ pour la location des lunettes). Avec la reprise d’Avatar, et en sortie Happy feet 2 et Hugo Cabret.

       Autre événement cinéma : Le Tableau : "la beauté des images, leur pouvoir féerique, leur dimension fantasmatique et de formidables clins d'œil à de grands noms de la peinture nous conduisent à une véritable extase. Un bijou d'animation, étincelant de mille splendides idées créatrices." (Studio Ciné Live). Afin de partager son enthousiasme pour ce film magnifique, le Ciné Théatre organise :
      - un concours de dessins et de peintures pour petits et grands jusqu’au 3 janvier
      - une exposition sur le film du 14 au 20 décembre
      - des rendez-vous : Ciné J le 14 décembre à 16h et Ciné + le 10 janvier à 20h
      - et du 6 au 15 janvier l’exposition des dessins et peintures du concours.  

    Et enfin, la Compagnie Prise de Pied propose "2 bis rue de Guingois", un spectacle enchanteur de cirque contemporain pour se divertir en famille, le dimanche 11 Décembre à 17h. Toutes les précisions sur www.lmct.fr

      Infos de nos fédérations FRAPNA et FNE                                                                                                         


    Le réseau Prévention et Gestion des Déchets de FNE nous propose de participer à l'enquête Nord Sud Déchets pour l'ADEME.
    Sur Internet, trois volets au choix à remplir : un sondage rapide en 25 questions sur l’environnement en général ; un sondage plus détaillé sur les déchets domestiques ; et un test de personnalité BFI dont le résultat vous sera communiqué immédiatement. Pour y participer, RDV sur  http://ariise.fr/nsd/login.aspx .

     L'enquête a lieu à la fois en France, en Espagne et aux Pays-Bas pour l’ADEME et est totalement anonyme. Les données seront traitées de manière confidentielle conformément aux dispositions de la CNIL. Les adresses IP des ordinateurs ne seront pas enregistrées. Présentation des premiers résultats en Juin 2012, rapport final en Septembre.


     Appel pour développer les coopératives d'habitants                                                                                      

    L'Association Habicoop (association d'accompagnement des coopératives d'habitants) et la Fondation Abbé Pierre ont lancé un appel dans la revue Urbanisme , numéro de septembre-octobre 2011, pour mobiliser des personnalités et plus largement toute personne intéressée par ce nouveau mode d'habitat qu'est la coopérative d'habitants, voie alternative entre la location et la propriété individuelle. L'appel est maintenant disponible sur le site d'Habicoop, de manière à mobiliser plus largement.

    Pour voir et soutenir cet appel : http://www.habicoop.fr/appel


     

      Pétition pour protéger les abeilles et les consommateurs face au lobby des OGM                             

     


       Je signe la pétition | Je télécharge la pétition

    L’impossible coexistence « OGM / apiculture » établie par la justice

     Depuis l’apparition des premières cultures d’OGM en Europe il y a quelques années, les apiculteurs ne cessent d’alerter les pouvoirs publics sur l’impossible coexistence entre ces cultures et l’apiculture. Sous l’influence du lobby OGM et semencier, la Commission Européenne et les autorités nationales sont jusqu’à présent restées sourdes à cet appel.

    Or, un apiculteur allemand qui a constaté la présence de pollen de maïs OGM MON 810 dans son miel a intenté une action en justice. Le 5 septembre 2011, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a décidé qu’un tel miel ne pouvait pas être commercialisé [1].

    Nos gouvernants ne peuvent donc plus feindre d’ignorer cette réalité : l’autorisation de cultures d’OGM en plein champ serait fatale à l’apiculture (miel, pollen, propolis) et à l’abeille.

    Gare aux manigances

    Les consommateurs européens ne veulent pas d’OGM dans le miel. La prise de conscience environnementale est devenue telle que la Commission Européenne ne peut prendre le risque de sacrifier délibérément l’abeille au profit de multinationales. Depuis la décision de la CJUE, les tractations vont pourtant bon train.

    L’arrêt de la Cour de Justice s’appuie sur le fait que le pollen de maïs MON 810 n’est pas autorisé à la consommation humaine. Des manipulations juridiques qui permettraient de contourner cette interdiction dans le cas du miel sont à l’étude, au mépris de la transparence exigée par les consommateurs.

    Seule solution : le moratoire

    La coexistence des cultures OGM en plein champ et de l’apiculture est impossible. Personne ne peut plus ignorer cette réalité.

    L’abeille est un élément indispensable de l’environnement, de la biodiversité, et un atout incontournable pour la pollinisation de nombreuses cultures. Déjà mise à mal par la pression des pesticides, elle pourrait tout bonnement disparaître de nos campagnes par décision politique, ou être accusée de disséminer les pollens OGM !

    Face à ce risque inadmissible, nous demandons instamment à John Dalli, Commissaire européen à la Santé et à la Consommation, et à nos décideurs européens et nationaux de protéger l’abeille, l’apiculture et les professionnels de l’apiculture et de :
     suspendre immédiatement et ne pas renouveler l’autorisation de culture en plein champ du maïs MON 810,
     bloquer l’avancée de tous les dossiers de plantes génétiquement modifiées nectarifères ou pollinifères,
     faire évaluer rigoureusement l’impact des plantes transgéniques sur les ruchers, notamment les couvains et les abeilles hivernales, et de rendre publics tous les protocoles et résultats
     respecter le droit à la transparence pour les consommateurs.

    Le miel et les produits de la ruche doivent rester des aliments sains et naturels.

    [1]  UE : le miel contaminé par des OGM ne peut être mis sur le marché sans autorisation spécifique, Inf’OGM 

     

    Signez la pétition ! http://www.ogm-abeille.org/          Pétition version papier à télécharger ici : http://www.ogm-abeille.org/PDFpublic/OGM-Abeille_PetitionVersionPapier.pdf

     

     Durban : plus que 36 heures pour sauver la planète                                                                                         


    A Durban, les discussions se terminent dans 36 heures, et les grands pays pollueurs font tout pour enterrer les dernières chances d'accord. Une pétition à signer sur le site d'Avaaz !

    Nos océans se meurent, notre atmosphère s'altère et nos forêts et prairies se désertifient peu à peu. Des poissons aux végétaux, des animaux aux humains, nous sommes en train de tuer la planète qui nous fait vivre, et de plus en plus vite. Cette destruction du monde naturel s'explique par une cause principale: le changement climatique. Et dans les 2 prochains jours, nous avons la possibilité de l'arrêter.

    Le traité de l'ONU sur le changement climatique - notre meilleur espoir d'action - expire l'an prochain, mais une coalition de pays pollueurs cupides aux mains des lobbies pétroliers et emmenée par les États-Unis essaie de l'enterrer à tout jamais. C'est terriblement difficile à croire, mais ils sont en train de monnayer des profits à court terme contre la survie de notre environnement.

    L'Union Europénne, le Brésil et la Chine hésitent, ils ne sont pas autant esclaves des compagnies pétrolières que ne le sont les États-Unis, mais il faut que les citoyens leur lancent un immense appel avant que ces pays décident de faire de réelles propositions financières et politiques pour sauver le traité de l'ONU. Le monde entier est réuni au sommet sur le climat dans les 2 prochains jours pour prendre LA grande décision. Envoyons à nos dirigeants un gigantesque appel pour s'opposer au lobby pétrolier et sauver la planète -- une équipe d'Avaaz remettra directement notre appel au sommet de l'ONU.

    La situation devient désespérée : partout sur la planète, les conditions climatiques extrêmes atteignent de nouveaux records, mettant des millions de personnes à la rue et sans nourriture ni toit. Nous nous approchons rapidement d'un point de non-retour pour stopper l'emballement du changement climatique, et nous n'avons que jusqu'à 2015 pour commencer à réduire drastiquement les émissions polluantes de CO2.

    Mais malgré cette véritable urgence, le monde n'est pas parvenu à se mobiliser contre la mainmise de l'industrie des énergies fossiles sur la démocratie aux États-Unis. Non contents d'avoir torpillé les négociations de Copenhague et le Protocole de Kyoto, ils mettent à présent sur pied une coalition de fossoyeurs du climat pour enfoncer le dernier clou du cercueil des négociations internationales en Afrique du Sud.

    L'Union Européenne, le Brésil et la Chine sont notre seul espoir de changement -- ils peuvent parvenir à un accord, mais ont besoin de le faire ensemble et c'est pour cela que nous avons un rôle à jouer. L'UE, fatiguée après s'être longtemps et ardemment battue pour le climat, a besoin du soutien des citoyens. La Chine a déjà accepté des engagements contraignants, est sensible à sa réputation internationale et pourrait aller encore plus loin avec une poussée d'encouragement de notre part. Quant au Brésil, il accueille le Sommet de la Terre l'an prochain et a donc grand intérêt à mettre le monde en ordre de marche vers un succès sur le climat. Lançons un gigantesque appel mondial pour réunir ces champions du climat et construire une "dream team" verte. Signez la pétition maintenant et diffusez cet e-mail !

    Nous ne pouvons pas accepter que des pays mettent un accent si déraisonnable sur les profits à court terme pour retarder et saborder toute action sur une crise climatique qui menace littéralement notre survie à tous. Heureusement, notre mouvement a le pouvoir d'intervenir dans ce processus et d'exiger un changement. Unissons-nous et poussons le plus grand nombre à se mobiliser avec nous pour un monde plus sûr et plus humain.


     Greenpeace  : le nucléaire sûr n'existe pas !                                                                                                    

    Le 5 décembre à l’aube, 9 militants de Greenpeace se sont introduits dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), à 95 kilomètres au sud-est de Paris, et 2 autres dans celle de Cruas (Ardèche), prouvant ainsi les défauts de sécurité des centrales nucléaires françaises. Les 2 clandestins de Cruas n'ont été découverts qu'au bout de 14 heures !  Greenpeace dénonce l’audit commandité par le gouvernement Français, dont la réalisation a été confiée aux exploitants nucléaires eux-mêmes, (CEA, Areva et EDF) et qui sera analysé par l’Autorité de Sûreté Nucléaire d’ici la fin de l’année. Risque terroriste, chute d’avion, virus informatique : aucun risque d’agression externe d’origine “non-naturelle” n’est pris en compte. L'ONG a demandé à François Fillon d’élargir le périmètre de l’audit des installations nucléaires françaises en intégrant l’ensemble des risques. Toutes les infos sur cette partie de cache-cache inquiétante sur le site de Greenpeace.
    --

    AutoStop Solidaire et Sécurisé, c'est parti ! Inscrivez-vous en Mairie ou par correspondance -> plus d'info ici !

    « La feuille de chêne »